Qu’est-ce que la licence en droit à l’université ? L’une des questions les plus importantes que l’on se pose après des études secondaires, c’est ce que l’on fera après. En effet, après avoir franchi la barrière sélective du baccalauréat, plusieurs nouveaux horizons se laissent à découvert, offrant ainsi toute une panoplie de formations d’ordre supérieure possible sur admission. Si vous avez réussi à franchir cette barrière, tout d’abord félicitations ! À présent, un nouveau monde plein d’offre de formation, sinon un nouvel espace d’étude vous tend les bras : il s’agit du monde universitaire. Une fois avoir eu accès à ce monde, vous compterez parmi des milliers d’apprenants, tels des étudiants comme on les désigne, désireux de faire carrière universitaire en Ufr.

Mais pas si vite : tout ceci se prépare à l’avance ! Le problème commun fréquemment rencontré, est le fait que l’on constate un manque de préparation de la part des élèves lorsqu’ils sont encore au lycée. Ce qui engendre un certain défaut d’orientation, et plus tard un mauvais choix dans les études supérieures. Si vous êtes parent d’élève, ne commettez pas cette erreur, renseignez vos enfants sur les offres de formation disponibles dans l’enseignement supérieur. Et assistez-les dans leur prise de décision sans toutefois leur imposer un quelconque parcours.

Ainsi, il y en a qui choisirons de faire des études de médecine, d’informatique, la géographie, l’histoire, les sciences naturelles ; ou encore les études d’administration ; tandis qu’il y en a d’autres qui souhaiteront plutôt exceller dans des études de droit ; les sciences économiques et de gestion, etc. De nos jours, plusieurs offres de formations étoffent les grands instituts ou établissements universitaires. Mais celle qui retient notre attention dans cet article, c’est la licence de droit.

La licence en droit à l’université

Entre mariage, divorce, vie en entreprise, commerce et concurrence… Qu’il s’agisse de la sphère privée ou professionnelle, le droit régit la vie en société dans un grand nombre de domaines. Droit privé, droit public, droit pénal, droit civil, droit des contrats, droit du travail, droit des affaires, droit constitutionnel, droit français, droit européen, droit international, droit commercial, droit de l’environnement,… Voilà un peu autant de parcours disponibles à travers le monde, et ceci rien que pour de simples études de droit ! Zoom sur une discipline incontournable !

La licence en droit à l'université

Pour l’ensemble des filières ou départements, il existe des cycles classiques pour des études universitaires, ce sont les cycles licence, master, et doctorat sanctionnés par les diplômes ; certificats ou attestations respectifs. Quant au système d’étude mis en place, l’on parle à l’heure actuelle du système LMD (Licence-Master-Doctorat) qui est d’ailleurs le plus appliqué dans les grandes universités de renommée internationale. Découvrez dans ce qui suit les conditions adéquates pour réussir une licence en droit ; les modalités d’études ; les diplômes délivrés en fin d’études ; et sans oublier les potentiels débouchés en fin de cursus.

Conditions pour bien réussir une licence en droit

Tout d’abord, les études de droit sont souvent décrites comme exigeantes, et requièrent à cet effet de la pure rigueur et une méthode stratégique pour bien y parvenir.
D’une manière générale, pour réussir ses études de droit, il est souhaitable de posséder certaines qualités à savoir:

  • Etre réellement motivé et apte à faire face à toute situation
  • Avoir une bonne culture générale
  • Posséder une certaine sensibilité à la rigueur méthodologique
  • Avoir un goût orienté pour le raisonnement
  • Etre d’une curiosité intellectuelle

Modalités d’études : comment se déroulent des études en droit ?

Le but premier de la licence en Droit à l’université est de favoriser l’étudiant afin que ce dernier puisse acquérir des connaissances générales en droit et s’imprégner des bases d’une méthodologie propre aux juristes. Il faudrait être vraiment armé d’un bagage intellectuel et surtout de courage pour faire face aux enseignements dispensés tels : le droit privé, le droit public, le droit des institutions, et autres… Les premiers semestres, essentiellement les semestres 1 et 2 dans une licence en droit sont organisés d’une manière commune. Ce n’est qu’à partir des semestres suivants qu’apparaissent les spécialités.

Modalités d’études : comment se déroulent des études en droit ?

Pour ce qu’il en est du vocabulaire juridique, ainsi que la méthodologie, vous vous familiariserez avec ces éléments en y travaillant plus souvent avec beaucoup d’effort, d’exercices et d’abnégation. Pour vous appuyer dans l’acquisition de ces éléments, quelques enseignements complémentaires sont de mise à savoir la sociologie politique, les relations internationales, les langues étrangères, sans toutefois oublier l’informatique.

L’étudiant choisira ainsi de se spécialiser soit en droit privé ou en droit public, ou encore en droit européen, en droit international, bref en toute option qu’il désire suivant les parcours qui lui sont offerts dans son université. Nous comprenons alors toute l’utilité d’un bon choix de la spécialité car il détermine la suite du cursus. Il peut arriver, en guise de perfectionnement que l’étudiant puisse effectuer des stages à l’extérieur.

Diplôme délivré à l’issu de la formation de la licence en droit à l’université

Comme une licence classique, celle en droit se déroule également sur 6 semestres répartis sur 3 ans (L1, L2, L3). Chaque année correspond à un nombre total de 60 crédits à capitaliser, ce qui implique un nombre total de 180 crédits européens ECTS à l’issu des trois années. Le diplôme de la licence s’obtient sous réserve d’avoir validé ces 180 crédits ECTS (système européen de transfert de crédits).

Vous pouvez retrouver des fiches de révisions pour votre première année de droit. Au sein de ce programme vous retrouverez des matières comme : l’Introduction aux droits et institutions, les Institutions politiques et administratives. Ainsi que le Droit des biens et obligations, le doit administratif, le droit commercial, la sociologie politique. Et le droit administratif (Droit des libertés fondamentales).

Fiches de révision licence 1 droit

Pour les évaluations, les étudiants sont soumis à des tests sous forme de partiels, mais aussi en contrôle continu (TD). La plupart d’établissements peuvent proposer des parcours et cursus sélectifs afin d’aider les étudiants à approfondir leurs connaissances.

Quels débouchés après une licence en droit ?

Poursuite en Master en formation de droit ou non

Après une bonne licence en droit, l’on s’attend bien sûr à l’ouverture de nouveaux horizons, notamment sur le marché de l’emploi. Néanmoins, permettez-nous de dire qu’en dehors du cycle licence, une autre opportunité d’études s’offre à vous : le cycle master en droit. En fonction de chaque université, divers programmes de masters juridiques peuvent se hisser dans votre cursus plus avancé. Comme toujours, afin de passer du master 1 (M1) au master 2 (M2), la validation de toutes les unités d’enseignement s’avère indispensable.

Poursuite en master de droit

Ainsi, les cycles master peuvent intéresser les options telles que l’administration publique ou le droit administratif. Mais également le droit fiscal, le droit des finances, le droit social ou le droit des affaires.

Mais ce n’est pas tout, il ya aussi le droit des assurances, le droit bancaire et financier. Enfin, le droit international, le droit constitutionnel, le droit de l’économie, le droit pénal et sciences criminelles. Et bien d’autres parcours…

Les masters possibles peuvent être réalisés à l’université, ou école de commerce, en IAE, en école de magistrature, en école de notariat à l’étranger ou non. Il est également possible de poursuivre ces études après le master pour parfaire un doctorat.

Formation en vue d’une insertion professionnelle rapide

Diplômé d’une licence en droit, à l’égard d’une poursuite des études au niveau master, sachez que l’insertion professionnelle reste également une possibilité envisageable afin d’accéder au monde professionnel. A cet effet, des concours d’ordre administratifs sont ouverts et renferment des postes comme : magistrat administratif, greffier de justice, responsable des services pénitentiaires, juriste des collectivités territoriales, etc. Mais ce n’est pas tout.

Insertion professionnelle après une licence en droit

En voici quelques-uns :

  • Commissaire de police (Master 2)
  • Officier de police
  • Inspecteur des douanes
  • Inspecteur des impôts
  • Magistrat (Bac + 4)
  • Magistrat administratif
  • Commissaire dans les armées
  • Directeur des services pénitentiaires
  • Greffier
  • Greffier en chef
  • Juriste de collectivité territoriale : attaché territorial
  • Juriste de collectivité territoriale : rédacteur territorial
  • Lieutenant de sapeur- pompier professionnel
  • Postes d’ITRF (ingénieurs et techniciens de recherche et de formation)
  • ENA (École nationale d’administration)
  • IRA (instituts régionaux d’administration)

Telles sont les quelques informations que nous avions à vous donner sur les études de droit. Et en particulier sur le cycle licence. Si vous êtes intéressés, vous avez dès lors une idée sur ces études et surtout comment s’y prendre.

Qu’avez-vous pensé de notre article sur : la licence en droit à l’université ?