Quelles sont les six choses à savoir avant de commencer une licence de droit ? Tout d’abord, il faut parler de la situation telle qu’elle est, l’entrée dans des études de droit au sein de l’enseignement supérieur entraîne un lot de bouleversements. Effectivement, l’entrée à la faculté de droit change de l’encadrement mis en place pendant les années lycées. Ainsi, vous allez découvrir les semestres, et non plus les trimestres.

Vous allez également découvrir le monde universitaire avec le campus, la faculté de droit, la bibliothèque universitaire, le restaurant universitaire, les cours magistraux, les travaux dirigés, les partiels, les contrôles continus et la vie étudiante dans sa globalité.

De plus, les étudiants et étudiantes font face à de nouvelles matières, à un nouveau monde et à une nouvelle organisation de travail. Ils seront désormais les seuls responsables de leur travail et devront nécessairement faire accroître leur discipline. Tout ceci est primordial pour pouvoir passer avec succès la première année de droit. Il faut se préparer à ce que ce soit ardu. Mais le principal c’est que ce soit faisable !

Les six choses à savoir avant de commencer une licence de droit

Pour vous aiguiller, nous allons vous énumérer les six choses dont il faut être conscient avant de se porter candidat à des études de droit.

Les six choses à savoir avant de commencer une licence de droit

Le cursus du droit ouvre de nombreuses portes

Même si cela peut sembler être une idée reçue, c’est pourtant la réalité. D’ailleurs les diplômés de droit deviennent rarement avocat, magistrat, notaire ou juriste d’entreprise.  En général, lorsque les étudiant obtiennent leur licence, ils vont passer des concours dans le but d’entrer dans des écoles commerciales, d’ingénierie et parfois même politiques. Ils ont aussi la possibilité d’intégrer la branche de la fonction publique. Vous l’aurez compris, le droit ouvre effectivement sur beaucoup de directions dont certaines se retrouvent d’ailleurs peu connues.

Que faire après une licence de droit ?

Quels sont les débouchés après une licence de droit ? Au sein de votre parcours et de votre spécialisation, vous aurez à étudier différentes matières qui sont : le droit public, le droit privé, le droit civil, le droit administratif, le droit des affaires, le droit du travail, le droit des sociétés, le droit pénal, le droit social, le droit constitutionnel, le droit fiscal, le droit européen, le droit international….

Bien évidement, le programme dépendra de votre spécialisation en troisième année de licence et lors de votre master.

Les six choses à savoir avant de commencer une licence de droit : la première connaissance à absolument maîtriser est la méthodologie

Dans tous les exercices de droit, vous devrez vous plier à une méthode bien définie. Au commencement, l’apprentissage de cette méthodologie est élémentaire. Pour y arriver, il faut lire à de nombreuses reprises la méthode et l’utiliser par la suite. Il n’est pas possible de jouer sur la chance lors des examens. Un ou une juriste est une personne très méthodique et organisée. La non-maîtrise de cette méthode est la première cause de redoublement en première année. Ce scénario arrive à six étudiants sur dix.

La méthodologie en licence de droit

Se faire aider pour préparer la rentrée augmente le taux de réussite

Certains étudiants arrivent à faire la différence par rapport aux autres en passant par une aide spécialisée avant même le premier jour de cours. Cette initiative ne peut être que bénéfique. Car ils gagnent une expérience nouvelle pendant cette année et ils ont accès à une aide précieuse donnée par des professionnels.

Faire partie de ce programme permet de gagner en sérénité et d’anticiper certaines instructions avec confiance tout en gagner du temps. Tout ceci permet de mettre toutes les chances de son côté lors des partiels où chaque point compte. Cette expérience se trouve vivement recommandée.

J’ai créé spécialement pour vous des fiches de révisions pour la première année de licence de droit. Vous trouverez les matières suivantes :

  • le droit des institutions
  • les institutions politiques et administratives
  • le droit administratif
  • la sociologie
  • le droit des biens et obligations
  • le droit commercial

Fiches de révision licence 1 droit

Les six choses à savoir avant de commencer une licence de droit : la première année de droit exigera un mental d’acier

La Licence 1 est un vrai passage difficile. Il a été constaté que tous ceux qui étaient arrivés en Licence 2 représentaient les étudiants les plus circonspects et pas forcément les plus talentueux. Ces élèves n’ont pas peur et gardent leur motivation face à la froideur des cours magistraux (CM) ou des notes sévères lors des travaux dirigés (TD). Pour décrocher l’adhésion en deuxième année, il faut tenir sur le rythme en apprenant ses leçons et en étudiant les TD sans relâche. Toute cette persévérance portera ses fruits et c’est à la portée de tous.

Un bon mindset pour réussir sa première année de droit

Pour réussir, un travail continu et rigoureux n’est pas négligeable

En faculté, les cours généraux ou magistraux qui siègent en amphithéâtre sont optionnels. Cette liberté donnée cause, pendant l’année, une perte des effectifs étudiants considérables.

Travailler pour réussir son année de droit

Attention, car un cours manqué constitue un retard pris par rapport aux autres. Il faut donc rester sérieux et être présent lors des cours pour noter l’important. Ces notes seront à retravailler le plus souvent possible, à ficher et à relire le soir de préférence. Cette logique sera un atout supplémentaire pour aider l’étudiant à ne pas abandonner malgré la dose conséquente de travail à affronter. Ains, il sera en mesure de valider ces crédit ou ECTS afin de valider sa première année.

Un mode de vie sain et équilibré est obligatoire pour la L1 de droit

C’est une évidence, la réussite est accordée à un étudiant qui travaillera de façon régulière. Il est cependant important de ne pas travailler par acharnement. Réviser sans arrêt et de manière compulsive peut demeurer inutile et dangereux. Pour ne pas abandonner à cause du surdosage, il faut s’organiser des moments de relaxation et de pause comme un samedi et un dimanche en oubliant le droit, les travaux dirigés et les enseignants… Le fait de déconnecter des matières juridiques peut aider à améliorer la performance.

Un mode de vie sain et équilibré est obligatoire pour la L1 de droit

Les six points à noter avant de signer pour des études de droit avec Revacours

Au final, dans la pensée commune, devenir étudiant est synonyme de nouvelles amitiés, de la familiarisation avec l’université et de la découverte du lexique du droit allant avec. Quant au travail, comme dans les autres facultés (comme Aes, économie gestion, psychologie, langues, histoire, lettre, informatique, mathématiques….) aucune ponctualité n’est demandée aux cours magistraux excepté pour les travaux dirigés (TD). L’exercice des TD regroupe environ vingt étudiants dans une classe.

Les six points à noter avant de signer pour des études de droit avec Revacours

Pour le temps qu’il reste, il sera organisé dans des amphithéâtres différents. Dans la plupart des cas, l’enseignant ignore tous des étudiants qui lui font face.

L’étudiant est donc tentant de ne pas se déplacer, de faire une sieste ou de ne pas être attentif aux dires du professeur. Tout ceci peut se faire sans aucune remarque pour vous remettre dans le droit chemin. Un engrenage peut se mettre en place en séchant plusieurs cours et en totalisant un retard irrattrapable. Les partiels ne sont pas fixés à date précise et se passent comme des examens avec une première session en janvier et une seconde en mai.

N’oubliez pas qu’adopter les bons réflexes en première année vous permettra par la suite de vos études en master droit (master droit des affaires, master de droit public, master droit privé, maîtrise de droit international…) ou en doctorat de droit de mieux les appréhender.

Nos derniers conseils pour réussir votre première année de droit

Pour réussir, il est important de travailler de façon régulière afin de connaître ses cours et même les plus conséquents. Il faut aussi anticiper ses TD en les préparant la veille. Le travail à fournir pour un TD du département droit peut s’étaler sur de nombreuses heures. Tout ceci permettra d’avoir un avant-goût du lexique, de la manière de réfléchir juridiquement et des écrits. De plus, toutes les manières de travailler doivent être acquises et organisées. Que ce soit en solitaire dans son logement ou à la bibliothèque. L’échec de la première année en Ufr de droit provient dans la majorité des cas à cause de lacunes dans ces domaines.

La réussite en faculté de droit ne se réalisera pas sans une rigueur dans le travail au cours de l’année. Il faudra aussi un travail organisé, une capacité à synthétiser et à analyser toutes les disciplines juridiques. De plus, une idée de la loi aider à accroître la mémorisation. Il sera nécessaire de savoir s’exprimer convenablement que ce soit oralement ou de manière écrite. Pour finir, une bonne méthode est à mettre en place pour accompagner une réflexion après de nombreuses heures de pratique.

Qu’avez-vous pensé de notre article sur : les six choses à savoir avant de commencer une licence de droit ?